Infusion en gaiwan

Guides d'achat, Les théières dans le monde -

5 raisons de faire votre infusion en gaiwan

de lecture - mots

Un Gaiwan, qu'est-ce-que c'est ?

Petite théière tasse d’origine chinoise, le gaiwan, ou zhong comme il est appelé dans la région de Canton, est un parfait compagnon pour tous les amateurs de thé. Sa traduction est "bol à couvercle" : il est en effet composé le plus souvent d'une tasse, de volume compris entre 80 et 200ml, d'un couvercle, et d'une soucoupe.

Bien que les premiers gaiwans aient été développés sous la dynastie Ming, à peu près à la même époque que les premières théières, le "bol à couvercle" n'a jamais connu la même ferveur dans le monde entier. Aujourd'hui, l'association étroite entre le gaïwan et les thés chinois lui confère une réputation exotique qui peut être intimidante pour les nouveaux amateurs de thé, mais il est en fait un outil très pratique pour la préparation quotidienne et pour une dégustation exigeante. Il est notamment parfait pour apprécier un thé préparé au gong fu cha.

Voici cinq raisons pour lesquelles nous aimons le gaiwan, et nous pensons que vous l'aimerez aussi !

Gaiwan celadon

 

1. Gaiwan : un outil polyvalent

Gaiwan vs Yixing

Parmi les outils de préparation du thé traditionnels chinois, les théières de Yixing sont souvent celles qui attirent le plus l'attention. Les détails délicats, les couleurs riches, les textures rustiques non vernies et la multitude de formes de ces théières rendent ces petites théières irrésistibles. Mais la surface non émaillée qui est une caractéristique fondamentale des théières Yixing les rend poreuses. Elles vont absorder une part de la saveur des thés qui y sont infusés, et ses théières vont se "culotter" lentement au fil du temps. Il faut pour cette raison que la théière soit dédiée à un style de thé, afin que le culottage rehausse la saveur du thé au lieu de la rendre plus trouble.

Quel thé pour un gaiwan ?

Les gaiwans eux, peuvent être utilisés pour infuser tous les types de thé. Les thés les plus adaptés sont bien sûr les thés en vrac, en feuilles entières, et les thés se prêtant aux infusions multiples.

Comme le gaiwan est généralement fabriqué en céramique émaillée (porcelaine, grès) ou en verre, sa surface n'absorbe aucune saveur lors de l'infusion. Vous voulez siroter un bon pu-erh aujourd'hui et un vert délicat demain ? Allez-y, et soyez assuré que vous n'obtiendrez aucun résidu de pu-erh terreux gâchant cette saveur verte et croquante. Pour les amateurs de thé chinois, un gaiwan permet de déguster facilement une variété de styles différents sans avoir à investir dans une vaste collection de théières traditionnelles.

2. Le gaiwan permet d'admirer son infusion

Gaiwan vs théière

La large ouverture au sommet du gaiwan permet d'observer facilement les feuilles de thé pendant l'infusion, un autre avantage pour tout buveur de thé qui goûte de nouveaux thés. Observer les feuilles s'ouvrir et se déployer est un bon moyen d'évaluer la force d'une infusion. La vue dégagée nous permet également d'ajuster facilement les temps d'infusion et de tirer le meilleur de chaque thé, ce qui constitue un avantage certain par rapport aux ouvertures étroites et obscures de la plupart des théières.

Gaiwan en porcelaine

De plus, pour les gaïwans en porcelaine blanche, ou émaillés en blanc à l'intérieur, il est possible de voir non seulement les feuilles, mais aussi la couleur de l'infusion. Est-ce qu'elle devient très vite très foncée ? Les feuilles sont-elles coupées ou cassées ? Bien que ces observations ne concernent pas toujours la force de la saveur, elles nous aident à comprendre le thé et à évaluer sa qualité, par rapport à des thés similaires. Lorsque nous dégustons un thé pour la première fois, nous aimons utiliser un gaiwan émaillé blanc pour une infusion neutre et un regard clair sur les feuilles.

3. Le gaiwan permet le contrôle de l'infusion

Visibilité et contrôle de la température

Les gaiwans sont souvent préférés par les connaisseurs pour la préparation des thés fragiles ou "délicats", car ils offrent un contrôle total sur tous les aspects du processus d'infusion. En plus d'une meilleure visibilité, la large ouverture permet à la chaleur soit de se dissiper lors de l'infusion de thés plus légers, soit elle peut être couverte avec le couvercle pour retenir la chaleur pour les thés plus forts.

Tasse avec couvercle

Plus important encore, l'utilisation du couvercle pour filtrer les feuilles permet un contrôle total et précis de la vitesse de versement. Contrairement aux théières, où le débit est souvent limité par l'ouverture étroite du bec, un gaiwan peut se vider complètement de son infusion en 5 secondes seulement. Cela lui permet d'éviter de continuer à infuser pendant que l'eau coule et de s'assurer que l'infusion s'arrête au moment voulu.

4. Gaiwan : une théière esthétique

Bien qu'un gaiwan se présente sous de nombreuses formes différentes, le design de base est d'une élégante simplicité. Un simple bol contient les feuilles de thé pendant qu'elles infusent, recouvertes d'un couvercle. En général, une soucoupe ou une sous-tasse est incluse, qui peut être utilisée pour aider à manipuler le bol lorsqu'il est chaud. Certains détails de conception courants sont à la fois pratiques et gracieux, comme le rebord fin et évasé typique du bol, qui permet de verser le thé en douceur et sans gouttes. Tout est pensé dans la forme du gaiwan pour qu'il soit pratique et esthétique.

Le manière d'utiliser un gaiwan est également très esthétique, ce qui est une autre raison pour laquelle ils sont couramment utilisés dans les manifestations autour du thé. Sans poignée ni bec verseur, un gaiwan est en fait plus équilibré dans la main qu'une théière. Avec un peu d'entraînement, il est facile de verser le thé de manière fluide et naturelle, et cela impressionne les invités.

5. Gaiwan : Facilité d'utilisation

Bien qu'il semble complexe à utiliser au premier abord, un gaiwan est en fait assez simple à utiliser. La grande ouverture est encore un avantage lorsqu'il s'agit d'y mettre de grandes feuilles de thé, et de nettoyer les feuilles après l'infusion. L'utilisation du couvercle comme infuseur vous permet d'ajuster la taille de l'ouverture pour filtrer même les petites feuilles de thé, bien que certains utilisateurs de gaiwan utilisent également une petite passoire sur le dessus du gaiwan (ou de la tasse) dans lequel ils versent le thé pour attraper les morceaux qui s'y glissent.

L'utilisation d'un gaiwan est proche de celui d'une théière classique. Vous utiliserez généralement entre 2 et 7 grammes de thé (une à 3 cuillères à café) selon la capacité du gaiwan. Il faut ensuite le remplir d'eau au 3/4. Vous posez ensuite le couvercle le temps de l’infusion (assez court), puis il suffit de verser l'infusion dans les tasses ou dans un pichet.

L'un des aspects les plus intimidants de l'utilisation d'un gaïwan pour la première fois est de savoir comment le tenir pendant que l'on verse, mais il existe en fait plusieurs façons d'y parvenir sans se brûler les doigts. Alors que la plupart des utilisateurs expérimentés n'utilisent qu'une seule main pour tenir le gaiwan, vous pouvez également utiliser les deux mains pour le tenir en toute sécurité pendant que vous versez. Il suffit de glisser les doigts sous l'assiette, de placer les pouces sur le bouton du couvercle et d'incliner le gaïwan vers soi pour verser.

N'hésitez pas à consulter notre article dédié pour apprendre à utiliser un gaiwan. Il faut le savoir, vous vous brûlerez les doigts une fois ou 2 avant de maîtriser la technique !

Malgré leur forme peu familière, les gaiwans peuvent faciliter l'infusion de nombreuses façons.

Alors, êtes-vous convaincu ? Utilisez-vous à votre tour un gaiwan pour votre infusion quotidienne ? Faites-le nous savoir dans les commentaires ci-dessous !

Vous êtes convaincu et vous cherchez un gaiwan pour débuter cette fabuleuse nouvelle aventure ? Venez découvrir notre collection de gaiwans !

Gaiwan collection


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.